#Voicetech : Comment Amazon veut pousser les entreprises à choisir Alexa

image_pdfimage_print

Source : #Voicetech : Comment Amazon veut pousser les entreprises à choisir Alexa

 

Philippe Daly, General Manager, Alexa Skills & Voice service chez Amazon, sur la scène de Voicetech Paris, l’événement dédié au interfaces vocales.  Crédits : TOM.travel

Lors du salon Voicetech Paris, Philippe Daly, General Manager, Alexa Skills & Voice service chez Amazon, est revenu sur l’évolution d’Alexa depuis sa création il y a 5 ans et a expliqué les enjeux liés au Vocal pour les entreprises. Avec le lancement du paiement intégré par commande vocale il y a quelques jours, la firme de Seattle semble tout mettre en œuvre pour qu’Alexa conserve sa place d’assistant vocal le plus utilisé au monde.

Inspiré par l’intelligence artificielle quasi omnisciente du vaisseau spatial de Star Trek, Jeff Bezos a vu dans le développement des interfaces vocales le « support idéal de l’expérience client ».

Lancé il y a 5 ans, Alexa est désormais disponible dans 14 pays dans la langue locale et dans 80 autres en anglais et s’impose comme le premier assistant vocal au monde en intégrant 100 millions d’appareils. « Chaque mois, Alexa enregistre 50 milliards de requêtes vocales. D’ici 2022, nous nous attendons à 200 milliards de requêtes mensuelles », prédit Philippe Daly.

Un canal transactionnel

Pour favoriser ce scénario, Amazon ne se contente plus de sa gamme et intègre également Alexa dans des appareils tiers — plus de 150 dont Freebox Delta, Jingo d’Orange ou encore la prochaine box SFR — et a ouvert sa technologie aux développeurs. « Le programme Amazon Developers Reward permet aux petites structures de gagner de l’argent tous les mois, compte tenu des performances des skills (applications vocales, ndlr) développées », rapporte Philippe Daly.

L’objectif ? Développer l’expertise des développeurs en matière d’interfaces vocales pour accompagner des grands groupes sur ces sujets demain. Avec le lancement de la fonctionnalité d’achat il y a quelques jours, les développeurs peuvent se former dans le domaine de l’expérience d’achat par commande vocale et augmenter leurs revenus. Celle-ci est disponible pour l’achat de biens ou services, de consommables ou sous forme d’abonnement. « Amazon propose un modèle de rétribution favorable aux développeurs (70/30), 70% du montant de la transaction leur étant redistribué », précise-t-il.

 

>>> Cliquez ici pour lire la suite de l’article

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.