image_pdfimage_print

Source : TEMOIGNAGE. Au paradis aussi, recruter est « un cauchemar »

Alors que les restaurateurs vont pouvoir accueillir des clients en salle, dès ce mercredi 9 juin 2021, nombre de professionnels de l’hôtellerie-restauration achoppent encore sur le recrutement. Le phénomène n’épargne pas la Côte d’Emeraude.

« Ce n’est pas une question de salaire. J’ai transformé le brut en net… » Martin Bazin est désemparé. À Saint-Briac, près de Dinard (Ille-et-Vilaine), il gère une pâtisserie, un bar, une maison d’hôtes. Surtout, son hôtel-restaurant, niché dans le château du Nessay sur une presqu’île cernée de paysages bluffants, fait rêver les touristes. Mais cette année, trop peu de saisonniers tombent sous son charme. « Il me manque encore 15 à 20 personnes sur la trentaine que je recrute, l’été, pour doubler mes effectifs, calcule le directeur général du Nessay. Le recrutement est une problématique énorme. J’ai décidé de rester fermé jusqu’au 25 juin pour me laisser encore un peu…

>> lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.