1

PERROS-GUIREC – RENOUVELLEMENT DU CLASSEMENT DE LA PREMIÈRE STATION DE TOURISME EN FRANCE !

LE STATIONS CLASSÉES – LA REFORME

 

100 ans après son premier classement en station climatique, Perros-Guirec est l’une des premières communes touristiques en France à obtenir le renouvellement de son classement Station de Tourisme par arrêté préfectoral le 19 novembre 2021.

Les critères de la «Station classée de tourisme», sont  sélectifs et exigeants et  concernent :
la diversité des modes d’hébergement avec un minimum de 70% des hébergements touristiques qui doivent être classés,

la qualité et la diversité du programme d’animation,

– les facilités de transports, de stationnement et d’accessibilité

– la qualité environnementale

– Mettre en œuvre des savoir-faire professionnels au caractère traditionnel, historique, gastronomique ou régional

– Un office de tourisme classée en Catégorie I (obligatoirement détenteur d’une labellisation Qualité)

 

Le classement est l’acte par lequel, les pouvoirs publics reconnaissent les efforts accomplis par une collectivité pour structurer une offre touristique adaptée et un accueil d’excellence, gage de qualité offert aux visiteurs car seules les communes les plus attractives accèdent à la catégorie « Station classée tourisme ».




Rennes – Bientôt une directrice générale pour Destination Rennes

Source : Rennes – Bientôt une directrice générale pour Destination Rennes

Changement à la tête de Destination Rennes. Selon nos informations, la société publique locale (SPL) en charge de développer l’image et l’attractivité de la métropole bretonne sera bientôt dirigée par Véronique Rousseau. L’actuelle directrice marketing (CRM et data) du groupe Yves Rocher, basée également à Rennes, va succéder à Jean-François Kerroc’h, qui fait valoir ses droits à la retraite. Le passage de témoin est prévu au cours du mois de janvier. Diplômée de l’Essca et d’un Executive MBA obtenu à l’Université Québec de Montréal, Véronique Rousseau travaille au sein du groupe cosmétique depuis une quinzaine d’années.

83 salariés

Destination Rennes gère notamment le Couvent des Jacobins, lieu d’événementiel et de culture accueillant des congrès et des expositions telle que celle montée à deux reprises autour des œuvres d’art contemporain du milliardaire breton François Pinault. Un espace qui héberge également l’Orchestre national de Bretagne. La structure bientôt dirigée par Véronique Rousseau, qui emploie 83 salariés et travaille avec une quinzaine de guides conférenciers, veille également au bon fonctionnement de l’Office de tourisme.

À 66 ans, Jean-François Kerroc’h va donc laisser la main après avoir fait naître puis grandir Destination Rennes. Un directeur général satisfait du travail accompli même si la crise sanitaire a notamment perturbé le bon fonctionnement du Couvent des Jacobins ces deux dernières années. « Si nous n’avions pas connu la période dans laquelle nous sommes encore, nous serions très au-delà des objectifs fixés au départ tant en termes d’exploitation que de retombées économiques et donc de création d’emplois », confie celui qui dirigea par le passé la Cité des congrès à Nantes. « Les deux premières années d’exploitation 2018 et 2019 ont été d’excellentes années. »

Développement durable

Dans un entretien au Mensuel de Rennes en 2020, Jean-François Kerroc’h indiquait ainsi que le Couvent des Jacobins avait réalisé un an plus tôt un chiffre d’affaires de 4,60 M€, contre 3,20 M€ prévus. Et que son activité avait généré 31 M€ de retombées économiques, contre 28 M€ en 2018.

Autant d’éléments qui poussent le bientôt néo-retraité à souhaiter le meilleur à celle qui va lui succéder. « Le média événementiel est vivant et il y a encore beaucoup de choses à faire dans ce que je traduirais comme une deuxième séquence de développement pour Destination Rennes. Je pense notamment au développement durable, que la crise sanitaire nous contraint à prendre de plus en plus en compte. Nous sommes déjà bien engagés puisque Destination Rennes a été certifiée ISO 20 121 mais il faut aller plus loin en engageant tous les acteurs de la filière avec nous dans un marché qui est extrêmement concurrentiel. Il y a un objectif de montée en qualité. »

>>> lire la suite




Pays bigouden. Le « Mag 2021 » de l’Office de tourisme reçoit un prix

Source : Pays bigouden. Le « Mag 2021 » de l’Office de tourisme reçoit un prix

L’office de tourisme du Pays bigouden sud vient de recevoir le premier prix des Trophées de la communication pour son magazine 2021.

Plus de 500 dossiers, répartis dans 32 catégories, étaient en lice. Les Bigoudens étaient inscrits dans la catégorie « Meilleur magazine d’information réalisé par un organisme public ». C’est la première fois que l’office de tourisme du Pays bigouden sud participait à cet événement organisé par l’association Wexcom basée à Montpellier. Cette récompense vient conforter le succès du magazine qui s’était déjà distingué en recevant, en 2019, le prix de la meilleure brochure lors du Salon international du tourisme à Rennes. Éditée à 34 000 exemplaires par an, la brochure se distingue par son originalité et sa qualité des illustrations, des textes et de la mise en page. Soulignons que le « Mag » est intégralement réalisé un interne par le pôle communication. L’édition 2022 est en cours d’élaboration. Sortie prévue en avril.

>>> lire la suite




On parle breton à l’office de tourisme du Kreiz-Breizh – Rostrenen

Source : On parle breton à l’office de tourisme du Kreiz-Breizh – Rostrenen

// Valorisation de la culture bretonnne & de son patrimoine //
Avec l’arrivée de Goulven, le breton est maintenant très présent à l’office de tourisme.
Avec l’arrivée de Goulven, le breton est maintenant très présent à l’office de tourisme.

Depuis 2015, l’office de tourisme du Kreiz-Breizh propose tous les ans des animations et visites guidées en langue bretonne à destination d’un public spécifique bretonnant, mais également à destination des touristes. Différents outils ont pu voir le jour : un lexique, des fiches rando…

La structure va plus loin, confirmant son souhait de tisser davantage de liens entre les visiteurs et les Bretons, à travers la culture et notamment la langue. Elle a recruté cette année Goulven Gentil, comme chargé d’accueil dans les antennes de Rostrenen et Bon Repos. Et déjà, le mardi est devenu un rendez-vous où l’on parle breton à l’accueil de l’office de tourisme, les locaux et les visiteurs échangent.

>>> lire la suite




Destination Rennes obtient la certification ISO 20 121

Source : Destination Rennes obtient la certification ISO 20 121

Destination Rennes vient de décrocher la norme ISO 20 121, certifiant que les organisations de l’événementiel mettent en place une politique ambitieuse en matière de développement durable. Une certification reconnue au niveau international, et préalable à l’obtention du label « Destination Innovante et Durable » lancé par l’Etat, en partenariat avec Destination Rennes et huit autres territoires français.

 

Destination Rennes est notamment récompensée pour ses initiatives portant sur l’accueil. Au centre des congrès, une offre de « pauses durables » a été créé en 2019, suivant un cahier des charges strict : choix des fournisseurs selon leur engagement responsable, installation d’un système de filtration de l’eau réduisant l’utilisation de bouteilles plastiques, collecte de biodéchets, embauche de main d’œuvre locale pour le service.

Une accessibilité renforcée

L’office de tourisme, qui candidate à l’obtention du label tourisme et handicap, a amélioré son accessibilité, notamment par l’installation de comptoirs à faible hauteur et la création de places de parking pour personnes à mobilité réduite.

Ces démarches, toutes menées en concertation avec les acteurs locaux de l’industrie touristique, s’inscrivent donc dans une démarche durable plus globale de la part de Destination Rennes.

Au-delà de sa mission de promotion de la métropole rennaise, Destination Rennes a également comme responsabilité l’exploitation du Couvent des Jacobins, le centre des congrès de Rennes Métropole, et la promotion économique du territoire, sous la marque Destination Rennes Business Services.

>>> lire la suite




Choisissez The Breizh Place pour vos évènements d’affaires

Source : Choisissez The Breizh Place pour vos évènements d’affaires

Au cours des 3 dernières années, soit depuis 2019, 32 % des entreprises françaises ayant au moins 1 salarié ont organisé un séminaire, une assemblée générale, une réunion de travail, un évènementiel… en dehors de leurs locaux habituels. Cette pratique est d’autant plus fréquente que le nombre de salarié est important. Ainsi, 51 % des entreprises de 100 salariés et plus et 64% de celles de plus de 250 salariés ont organisé ce type d’évènement.  

Dans les 12 prochains mois, 36 % des entreprises françaises avec a minima un salarié prévoient d’organiser un évènement en dehors de leurs murs. Cette proportion atteint 69% des entreprises de 250 salariés et plus. Et c’est parmi les entreprises de 10 à 99 salariés que l’on observe la progression la plus importantes. Elles étaient 34% à l’avoir fait au cours des 3 dernières et années, elles sont 47% à vouloir le faire dans les 12 prochains mois. 

Votre interlocutrice

Charlotte Le Thiec
Directrice – adjointe en charge de la communication et de la promotion

À quoi ressembleront ces évènements ?  

Pour 54 % des entreprises, la proximité, l’accessibilité figure en tête des critères de choix d’une destination et d’un lieu de séminaire, réunion…. Le prix arrive en seconde position (37%) puis les activités ludiques / récréatives en 3ème position (20%). L’Ile de France et Auvergne-Rhône-Alpes sont les régions les plus plébiscitées pour les 2/3 d’entreprises ayants d’ores et déjà prévu leur lieu de séminaire, réunion, assemblée générale…  

Et la Bretagne ?

3% des entreprises ont d’ores et déjà prévues de réaliser ce type de manifestation dans la région. Et 1 entreprise sur 4 prévoyant de réaliser un évènement hors les murs dans les 12 prochains mois, déclarent pouvoir envisager la Bretagne comme destination.

Pour soutenir le tourisme d’affaires, Tourisme Bretagne s’est associé au dispositif national #MONEVENEMENTENFRANCE offrant une visibilité renforcée à 7 villes de congrès Bretonnes : Rennes, Saint Malo, Lorient, Vannes, Saint Brieuc, Brest, Quimper, autour de 3 mots clés essentiels : Rassembler, Partager, Relancer.

>>> lire la suite




La Bretagne se projette dans le tourisme durable et hors saison

Source : La Bretagne se projette dans le tourisme durable et hors saison

Quelle image pour le tourisme en Bretagne d’ici 2025 ? C’est notamment pour répondre à cette question que plus de 500 acteurs du tourisme dans la région se sont retrouvés ce mardi 23 novembre 2021. Pour certains à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), pour d’autres en visioconférence.

Anne Gallo, la vice-présidente du conseil régional de Bretagne en charge du tourisme, a profité de cette rencontre pour fixer ses objectifs.

Un tourisme « durable »

Le premier objectif, est environnemental. Alors que la société est bouleversée par le dérèglement climatique, le comité régional du tourisme souhaite « intensifier » son positionnement pour « faire du tourisme durable non pas une contrainte, mais un vecteur d’innovation environnementale, sociale, culturelle, économique et territoriale. »

Pour ce faire, la Région souhaite déployer un « accompagnement individuel des acteurs de la filière dans leurs démarches et leurs recherches de financement. »

Avec des actions comme « En Bretagne sans ma voiture », la Région se vante d’être déjà bien engagée dans ce domaine, « depuis plus de 15 ans ».

Valoriser la « Bretagne intérieure »

Première région de France pour son kilométrage de côtes marines, la Bretagne « intérieure » aimerait aussi avoir sa part du gâteau dans l’affluence touristique. « Nous devons encore, au-delà des idées reçues et des clichés touristiques, donner à voir tous les potentiels de la destination. La Bretagne, créative, intérieure ou insolite… une partie de qui nous sommes et de ce qu’est la Bretagne n’est pas encore perçue alors même que l’identité bretonne est en perpétuel mouvement », ajoute Anne Gallo.

Au passage, la Région veut convaincre un public particulier : les familles et les couples de jeunes actifs sans enfants.

Pousser au hors saison

Pour ce dernier public, sans enfants, la Région souhaite davantage proposer « de venir découvrir la Bretagne en dehors du cœur de saison (juillet/août) », indique le CRT. De même pour les touristes étrangers, dont la Région souhaite « allonger la période de séjour en Bretagne ».

Pour les familles, contraintes par les vacances scolaires, le CRT invite à « découvrir des lieux hors des sentiers battus. »

>>> lire la suite




Brittany ferries : deux navires hybrides en Bretagne dès 2025

Source : Brittany ferries : deux navires hybrides en Bretagne dès 2025

Brittany Ferries va affréter début 2022 son premier navire propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL) après en avoir pris livraison mardi en Suède. Baptisé Salamanca, il sera loué au groupe suédois Stena RoRo avec une option d’achat, a précisé la compagnie à l’AFP.

Construit au chantier CMJL de Weihai, en Chine, ce navire sera mis en service au premier trimestre 2022 entre le Royaume-Uni et l’Espagne. Long de 215 mètres, il pourra transporter plus de passagers (1.015 au total) et de marchandises (2.700 mètres de linéaire de garage) que les navires plus anciens de la flotte. Il sera également plus confortable, moins bruyant et moins polluant, selon la compagnie basée à Roscoff (Finistère).

Le programme de renouvellement de la flotte de Brittany Ferries comprend cinq navires au total, tous loués à Stena RoRo avec option d’achat. Le Galicia a été mis en service en 2020. Après le Salamanca début 2022, ce sera au tour du Santoña en 2023, également propulsé au GNL et lui aussi destiné à relier le Royaume-Uni à l’Espagne, d’être mis en service.

Des ferries « propres » en Bretagne dès 2025

Suivront deux navires hybrides GNL/électrique d’ici 2025 pour remplacer le Bretagne et le Normandie, construits respectivement en 1989 et 1992. Ils relieront la France au Royaume-Uni.

>>> lire la suite




Vous êtes invité aux Hippocampes 2021 !

Source : Vous êtes invité aux Hippocampes 2021 !


LES HIPPOCAMPES C’EST LE JEUDI 2 DÉCEMBRE ! Inscrivez-vous vite : golfedumorbihan.bzh/leshippocampes

Les Hippocampes reviennent en 2021 !

L’Office de Tourisme Golfe du Morbihan Vannes Tourisme invite des experts français reconnus lors de la 3è édition d’une journée événement baptisée « Les Hippocampes du Golfe du Morbihan ».

Ce rendez-vous exceptionnel, animé par Louis Bodin se tiendra jeudi 2 décembre 2021, dans l’amphithéâtre de l’Université de Bretagne-sud (UBS) à Vannes. La journée s’articulera autour d’interventions, de conférences, d’échanges avec le public. Une séance de dédicaces permettra aux spectateurs de rencontrer les auteurs en fin d’après-midi.

« Voyager est-il devenu culturel ? »

Chaque année, de nombreux voyageurs foulent les terres vannetaises et naviguent sur les eaux calmes de la Petite mer. Le territoire Golfe du Morbihan Vannes reflète l’image d’un territoire exceptionnel, niché entre terre et mer. Un territoire façonné par la culture du voyage, du partage, de l’échange, les rassemblements, une culture forte, marquée, empreinte d’une personnalité atypique.

Ce territoire mérite que l’on s’interroge sur son avenir, en ouvrant le débat, en favorisant la réflexion autour d’idées reçues, en proposant des défis pour construire ensemble ce territoire de demain.

>>> lire la suite




Votre programme de Noël sur France Bleu !

Les Offices de Tourisme de Bretagne valorisent leurs destinations hors saison !

France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel nous offrent à nouveau l’opportunité de 2 semaines de direct durant les vacances de Noël. Les interventions seront quotidiennes et valoriseront un office de tourisme et un partenaire de son choix.

Au programme, des interventions sur France Bleu Breizh Izel à 09H30 / 09H40 et sur France Bleu Armorique à 09H15 / 09H25.

Mais également des interventions sur une zone de diffusion élargie à toute la Bretagne à 16H20 et 17H20.

Les inscriptions seront ouvertes aux offices de tourisme le mardi 30 novembre.

Rendez-vous du 20 au 31 décembre, pour découvrir votre programme pour les fêtes !




Interreg France (Manche) Angleterre : Le projet européen “EXPERIENCE”

Source : Interreg France (Manche) Angleterre : Le projet européen “EXPERIENCE”

L’Office de tourisme communautaire Baie de Morlaix est l’une des 6 zones pilotes engagées sur un projet innovant : « EXPERIENCE ». Ce projet est cofinancé par Interreg France (Manche) Angleterre et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

« EXPERIENCE » a pour objectif de prolonger la saison touristique et d’attirer de nouveaux visiteurs en développant un tourisme expérientiel et durable.

Qu’est-ce que le programme Interreg France (Manche) Angleterre ?

Le programme européen Interreg France (Manche) Angleterre a été mis en place pour encourager le développement économique entre le sud du Royaume-Uni et le nord de la France. Il finance des projets innovants qui ont un impact transfrontalier et durable sur les régions qui bordent la Manche.

Le projet EXPERIENCE

Dans ce cadre, l’Office de tourisme communautaire Baie de Morlaix s’est engagé sur le projet EXPERIENCE. Approuvé à l’automne 2019, il a pour but de promouvoir, pour une période de 4 ans, le tourisme hors saison, en mettant en place de nouvelles « expériences » touristiques entre octobre et mars, afin d’accroître le nombre de visiteurs et les séjours d’une nuit durant la basse saison. L’objectif, d’ici 2023, est d’attirer 20 millions de visiteurs dépensant 1 milliard d’euros dans les 6 zones pilotes engagées dans ce projet.

Pour surmonter ce défi et prolonger la saison, les acteurs du projet EXPERIENCE développeront une stratégie basée sur le caractère unique des régions tout en capitalisant sur la tendance actuelle et les succès du tourisme expérientiel observés ailleurs.

Un tourisme basé sur l’expérience pour prolonger la saison des visiteurs

EXPERIENCE est un projet majeur en vue d’augmenter le nombre de visiteurs en basse saison grâce à une stratégie touristique innovante.

De nouvelles « expériences » d’automne et d’hiver attireront des visiteurs dans six régions d’Angleterre et de France : Norfolk, Kent, les Cornouailles, Pas-de-Calais, Compiègne et Bretagne (Baie de Morlaix et Côtes d’Armor).

>>> lire la suite




Saint-Malo bataille contre la prolifération des locations touristiques de courte durée

Source : Saint-Malo bataille contre la prolifération des locations touristiques de courte durée

La ville a instauré, depuis le 1er juillet, l’une des réglementations les plus restrictives de France afin de limiter la multiplication des locations touristiques. Les premiers effets se font sentir.

Pour garder ses habitants et ses commerces, la ville de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) tente, comme beaucoup d’autres villes de France, de contenir la prolifération des locations touristiques de courte durée. Notamment dans son centre, derrière les remparts. Elle a, pour cela, instauré l’une des réglementations les plus restrictives de France, en vigueur depuis le 1er juillet.

« Saint-Malo est, en effet, devenue malgré elle, en 2019, la championne française de la location de courte durée avec, d’après les relevés opérés sur les trois principales plates-formes – Airbnb, Expedia et Booking –, 639 nuitées réservées pour 100 habitants, loin devant Bordeaux (239) ou Aix-en-Provence (199) », explique Jean-Virgile Crance, premier adjoint au maire.

Le nombre d’annonces sur le seul site Airbnb avait ainsi doublé entre avril 2016 et fin 2018, « avec des super-hébergeurs qui concentrent les deux tiers des nuitées réservées », relève M. Crance. Près d’un tiers des logements intra-muros (27 %) ont fait l’objet d’une telle annonce. « A ce niveau, l’équilibre est rompu entre habitants et touristes, car il n’y a plus rien à acheter ou louer sinon à des prix hors de portée des Malouins, poursuit M. Crance. Or, nous ne voulons pas devenir la Venise bretonne, désertée par ceux qui la font vivre. »

Des prix de l’immobilier en hausse

Les notaires attestent, de leur côté, que l’activité de location touristique intense fait, ici comme ailleurs, monter les prix de l’immobilier : selon leurs statistiques, le prix du mètre carré sur la commune de Saint-Malo a augmenté de 14,5 % rien qu’en 2020 – et de 39 % depuis cinq ans –, en partie sur la promesse d’une rentabilité doublée lorsqu’on loue en courte durée.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La location meublée, touristique ou non, suscite des rêves de rentier

La précédente municipalité avait déjà, en 2019, imposé aux loueurs de s’enregistrer et d’obtenir un numéro permettant de vérifier que ceux qui proposent leur résidence principale ne dépassent pas cent vingt jours de location par an et que les propriétaires de résidences secondaires et investisseurs ont bien obtenu le changement d’usage en « activité commerciale ».

Cette obligation de changement d’usage est, en principe, réservée aux villes de plus de 200 000 habitants. Mais Saint-Malo, qui en compte 46 000, a, au vu de la tension de son marché immobilier, obtenu une dérogation du préfet. Tous les propriétaires n’ont cependant pas suivi : seuls 2 000 logements ont été enregistrés, loin des 3 000 annonces recensées sur les plates-formes.

La nouvelle municipalité a donc durci ce dispositif en limitant l’autorisation de changement d’usage à un logement par personne physique, en excluant toute détention par le biais d’une société, y compris une société civile immobilière, et pour trois ans seulement (contre, par exemple, cinq logements et six ans, à Marseille ; deux logements et neuf ans, à Strasbourg ; deux logements pour deux ans, à Toulouse ; un logement pour six ans, à Nice ; Bordeaux et Paris ayant, elles, choisi de soumettre le changement d’usage à une compensation en mètres carrés d’habitation).

>>> lire la suite




Le « Tour de Belle-Île-en-Mer » élu chemin de grande randonnée préféré des Français

Source : Le « Tour de Belle-Île-en-Mer » élu chemin de grande randonnée préféré des Français

Les résultats du vote national sont tombés ce jeudi 18 novembre 2021. C’est le chemin de grande randonnée « Tour de Belle-Île », le GR 340 de Belle-Île-en-Mer (Morbihan), qui est arrivé en tête du concours organisé pour la cinquième année par la Fédération française de randonnée.

Virginie Rous, responsable de l’accueil à l’Office de tourisme, Bernard Roué, président de l’association Belle Ile Pousse Pieds, Noémie Soulier, Conseillère municipale de Palais et Conseillère communautaire, Karine Piquet, directrice de l’Office de tourisme de Belle Ile en Mer. © Ouest-France

Huit candidats au total

Sept autres candidats étaient en lice : le GR de Pays Massif du Ventoux (Vaucluse), le GR 107, Chemin des Bonshommes (Ariège), le GR 5, Traversée du Massif des Vosges (territoires d’Alsace), le GR 55, Les Glaciers de La Vanoise (Savoie), le GR Bordeaux Métropole (Gironde), le GR 2 Au Fil de la Seine (Côte-d’Or) et le GR 22, Paris-le Mont-Saint-Michel (Orne).

Bernard Roué, président de l’association Belle-Île pousse-pieds, « en méditation » sur le GR 340. © Association Belle-Île pousse-pied

Le bonus fait la différence pour la première fois

C’est le GR de Pays Massif du Ventoux qui a obtenu le plus de voix avec 18 065 suffrages (20,9 %). Le GR 340, Tour de Belle-Île-en-Mer, remporte cependant la compétition grâce au bonus de 20 % qui réside dans l‘appui du « coup de cœur du jury », composé de personnalités de l’univers de l’outdoor et du tourisme : 16 629 voix + 20 % = 19 955 voix, soit 23,1 %. C’est la première fois que le bonus a une influence sur le résultat final.

Une réelle implication locale

La fédération de randonnée du Morbihan s’était impliquée, comme l’office de tourisme de Belle-Île-en-Mer et l’association Belle-Île pousse-pieds. Tous se disent, bien sûr, ravis de ce résultat. « Il pourrait avoir une incidence sur la fréquentation de l’île, en termes de quantité sans doute, mais aussi de qualité, dans la mesure où les randonneurs pourraient étaler leurs déplacements sur une plus grande partie de l’année et les partenaires de l’office s’adapter à ce nouveau succès pour le territoire », a précisé Karine Piquet, directrice de l’office de tourisme de Belle-Île.

>>> lire la suite




Tourisme. La région Bretagne donne un coup de pouce au nautisme

Source : Tourisme. La région Bretagne donne un coup de pouce au nautisme

Les cinq intercommunalités qui composent la destination Cap Fréhel – Saint-Malo – Baie du Mont-Saint-Michel ont décidé d’encourager le secteur des activités nautiques.

Une stratégie touristique, déclinée en plan d’actions mutualisées, a été adoptée en 2019 pour une période de 4 ans. Mobilité, itinérance et nautisme en sont les axes prioritaires.

Les élus et représentants de la destination Cap Fréhel-baie du Mont-Saint-Michel-Saint-Malo et les porteurs de projets. © Ouest-France

Sur le périmètre des intercommunalités (agglomérations de Saint-Malo et Dinan, communautés de communes Bretagne romantique, Pays de Dol et baie du Mont-Saint-Michel et Côte d’Emeraude), le secteur du nautisme représente 124 structures dont 73 entreprises et 36 associations.

Pour avoir une idée plus précise du poids de cette filière, une étude – dont les résultats seront connus en mars 2022 – est en cours.

Mercredi 10 novembre 2021, les dossiers retenus dans le cadre d’un appel à projet soutenu par la région Bretagne ont été dévoilés au Palais des arts de Dinard.

Un nouvel appel à projets en 2022

Une aide financière, plafonnée à 10 000 €, leur sera accordée. Le coup de pouce peut atteindre 50 % de l’investissement engagé. « La Région apporte 200 000 €, à condition que les porteurs de projets apportent la même somme », résume Dominique de la Portbarré, vice-président de Saint-Malo agglomération.

Les élus présents dont Arnaud Salmon, maire de Dinard, et Didier Lechien, vice-président de Dinan agglomération, ont souligné que l’initiative était un « bel exemple de ce que l’on peut faire lorsque l’on travaille ensemble ».

40 prestataires nautiques ont répondu à l’appel à projets, 49 dossiers ont été déposés, 28 ont été retenus. Travaux ou achats d’équipement (kayak, mini-station de pompage, véhicules…) seront subventionnés.

Un nouvel appel à projets est lancé au premier semestre 2022, toujours en faveur du nautisme mais étendu aux offres de mobilités douces en lien avec l’activité nautique : stationnement vélos, abris, recharges vélos à assistance électrique…

>>> lire la suite




Pour France 3 et pendant un mois, l’Ille-et-Vilaine a rendez-vous avec le crime !

Source : Pour France 3 et pendant un mois, l’Ille-et-Vilaine a rendez-vous avec le crime !

On tourne ! Bazouges-la-Pérouse et l’Ille-et-Vilaine ont rendez-vous avec le crime, le titre d’une série pour France 3. Un téléfilm policier avec Arié Elmaleh et Sophie de Furst.

La Pointe du Grouin, Hédé-Bazouges, Miniac-sous-Bécherel, Vignoc, Les Iffs mais surtout … Bazouges-la-Pérouse servent de décor, depuis ce mercredi, au tournage d’une nouvelle fiction policière pour France 3, Rendez-vous avec le crime.

Méliane Marcaggi va réaliser ce film de 90 minutes pour le compte de Septembre productions (groupe Médiawan) et la chaîne nationale. Au générique : Arié Elmaleh, Sophie de Furst, Gaelle Bona, Marius Colucci, Baya Rehaz.

Rendez-vous avec le crime est tirée de romans de Julia Chapman, Les Détectives du Yorshire. Le policier Samson Brion revient dans son village natal, quinze ans après l’avoir brutalement quitté. Il loue un logement à Lila Sept-Vents, responsable d’une agence de rencontres en ligne. Une série de morts suspectes frappe le village et toutes les victimes étaient des clients de cette agence…

Cet épisode sera « un pilote de collection, au format unitaire de 90 minutes. D’autres épisodes suivront si le succès est au rendez-vous »  précise la production.

Bazouges-la-Pérouse, petite cité de caractère
Bazouges, petite cité de caractère, a séduit les producteurs. ©Hervé PITTONI

Une trentaine de techniciens

Le tournage doit durer jusqu’au 15 décembre, et va se dérouler dans plusieurs lieux de la commune. « Des espaces publics comme la place de la mairie, le centre administratif annexe, l’office de tourisme, le cimetière, les abords de l’Ehpad » énumère le maire, Pascal Hervé.

Mais aussi des maisons privées, un ancien restaurant, un ancien commerce, une agence en activité… Des sites qui pourraient même devenir des « décors récurrents » de Rendez-vous avec le crime, appelée à connaître plusieurs épisodes.

On l’imagine : la municipalité de Bazouges accueille un tel tournage avec bonheur. D’autant que si la série marche bien Bazouges pourrait servir de « décor récurrent. »

>>> lire la suite




À Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, l’accueil Breiz’ters séduit de plus en plus de visiteurs

Source : Saint-Pol-de-Léon – À Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, l’accueil Breiz’ters séduit de plus en plus de visiteurs

’accueil touristique individuel et gratuit, lancé en 2015 par Valérie Guesnier, de la commission patrimoine de l’Office du tourisme du Léon/Haut Léon Communauté, séduit et les demandes des visiteurs progressent de 30 % chaque année, depuis 2018.

En 2021, 56 accueils ont été assurés par les Breiz’ters, le nom de ces accompagnants bénévoles qui ont offert à 192 personnes une balade urbaine hors des sentiers battus, à Saint-Pol (23) et Roscoff (33). Ces promenades à pied, d’une à deux heures pour une à cinq personnes, sont bien plus qu’une visite guidée du patrimoine. Rose Faujour, Christine et Jean-Pierre Quioc pour Saint-Pol-de-Léon ; et Françoise Vilain, Maryse Ollivier et Bernard Vavasseur, à Roscoff, tous fins connaisseurs de leur ville s’attachent à en donner une image authentique.

S’adapter aux envies des visiteurs

Selon les demandes, ils mettent l’accent sur l’architecture, l’histoire de la ville, son économie, le cadre de vie, le climat… bref s’adaptent aux centres d’intérêt des visiteurs. Un accueil en espagnol et en breton est proposé à Saint-Pol. Les demandes d’accompagnement sont à faire auprès des Offices de tourisme de Saint-Pol ou de Roscoff, avec un délai de 24 h entre la sollicitation et la promenade. Les questionnaires de satisfaction renseignés par les visiteurs, en fin d’accueil, font preuve d’excellents retours, tant sur la qualité des contenus diffusés par les Breiz’ters, que sur le format de ce type de visite. La formule Breiz’ters sera déclinée à Plouescat à partir de janvier 2022 où les promenades seront assurées par Michel Quéré.

>>> lire la suite




Quelles sont les destinations bretonnes les plus connues ?

Source : Quelles sont les destinations bretonnes les plus connues ?

Tourisme Bretagne a lancé en juin 2021, une enquête destinée à connaître la notoriété de 64 destinations bretonnes. Cette enquête permet aux destinations d’avoir une meilleure lisibilité sur l’attractivité de leur territoire auprès de la clientèle française et de mettre en perspective ces éléments avec ceux d’autres destinations comparables.

Ces 15 sites emblématiques, 22 villes et 27 communes intérieures ont été évalués par un échantillon de 4 800 panelistes français (dont 1 000 Bretons) afin de mesurer leur niveau de notoriété.

Les notoriétés les plus élevées concernent les principales villes desservies par les grands axes routiers et quelques stations littorales.




“Tourisme & Numérique” revient pour une nouvelle édition !

Source : “Tourisme & Numérique” revient pour une nouvelle édition !

Tourisme & Numérique, l’évènement breton dédié aux professionnels du tourisme revient le 30 novembre prochain pour une 7e édition ! Tourisme Bretagne, co-organisateur de cet événement, vous invite de 10h à 12h30 pour cet événement 100% digital.

Au programme : des webinaires sur la thématique de « l’intelligence artificielle et tourisme » avec l’intervention d’experts d’Advanced Tourisme, Google, Booking et autres… L’inscription est totalement gratuite, alors n’attendez plus et réservez votre place dès maintenant !

>>> lire la suite




OTB devient un organisme de formation certifié Qualiopi !

Après plusieurs mois de travail et une journée d’audit menée par un auditeur de l’ICERT le 1er octobre 2021, nous sommes extrêmement heureux et fiers de vous annoncer l’obtention de la Certification Qualiopi par notre organisme de formation, au titre de la catégorie “Actions de formation”.

La loi de 2018 pour « La liberté de choisir son avenir professionnel » prévoit en effet une obligation de certification pour les prestataires d’actions concourant au développement des compétences (organismes de formation) qui souhaitent bénéficier de fonds publics ou mutualisés.

Cette certification Qualiopi vient attester de la qualité des processus mis en œuvre par notre organisme de formation, notamment au regard :

      • des conditions d’information du public sur les prestations proposées, des délais pour y accéder et des résultats obtenus,
      • de l’identification précise des objectifs des prestations proposées et de l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations,
      • de l’’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre,
      • de l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre,
      • de la qualification et du développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations,
      • de l’inscription et de l’investissement du prestataire dans son environnement professionnel,
      • du recueil et de la prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

Elle atteste également du fait que notre organisme prend en compte les évolutions des contextes réglementaire, pédagogique, professionnel afin de faire évoluer son offre de formation, au plus près des besoins du terrain. Et qu’elle apporte une attention particulière pour l’inclusion des publics en situation de handicap.

VOTRE CONTACT FORMATION

Solène BERANGER

solene@otb.bzh

Tel. 06.45.44.31.78




JOTBreizh : LE rendez-vous des Offices de Tourisme de Bretagne revient les 13 et 14 janvier 2022

SAVE THE DATE : JOTBreizh

La JOTBreizh revient pour la seconde fois et cette année nous serons situés dans le cœur historique et piétonnier de Quimper, dans le Centre des Congrès du Chapeau Rouge.L’édition 2022 sera rythmée par des conférences prospectives et des ateliers centrés sur les métiers en office de tourisme.La JOTBreizh, c’est également une rencontre entre le public et le privé au sein d’un espace workshop, entre les offices de tourisme breton et une dizaine de start-up françaises qui proposent de répondre à leurs besoins, en proposant des produits et services innovants. L’idée est aussi d’offrir une parenthèse conviviale aux équipes. Le programme détaillé sera prochainement en ligne.

Fiche détaillée

Quand ?

Le jeudi 13 janvier (journée) et le vendredi 14 janvier (matin) 2022

Pour Qui ?

Tous les salariés du réseau ainsi que nos partenaires

Pourquoi venir ?

Pour le contenu : Talks, ateliers, conférences. De la nouveauté, de la prospective et des outils concrets, le programme répondra à toutes vos attentes.

Pour le OFF et la convivialité (Plus d’information prochainement)

Où ?

Au Centre des congrès du Chapeau rouge, à Quimper

Rendez-vous les 13 et 14 janvier 2022 !