Quand la métropole de Brest déroule le tapis rouge au tourisme d’affaires

image_pdfimage_print

Source : Quand la métropole de Brest déroule le tapis rouge au tourisme d’affaires

Avec la reprise du tourisme d’affaires, le tout jeune Bureau des Congrès de Brest métropole (Finistère) retrouve sa raison d’être. Avec un objectif : faire de la ville une destination de premier choix.

Le Quartz peut accueillir jusqu’à 1 500 personnes.

Créé fin 2018, le Bureau des congrès de Brest métropole (Finistère) sert de guichet unique pour les organisateurs d’évènements en lien avec le tourisme d’affaires. Ces évènements existaient déjà avant la création de ce service de l’office de tourisme – une quarantaine de congrès par an, parmi environ 400 évènements professionnels de tous types -, mais le Bureau des congrès a vocation à les développer, dans une destination qui n’est pas forcément le premier choix des organisateurs.

MjAyMTEwZDlkZGU0YTJhYzk2NmQzZDYzYmNiYmE2MWVmYzM0NWE?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client id=bpeditorial&sign=aeadeef496cdf1d113213723476719be241ef7abae9e6ed6c98e59a34e9dfcc9
Pour un lieu de réception atypique, pensez aux Capucins, choix fait en 2017 par la FNSEA pour son congrès national. | BUREAU DES CONGRÈS

Pourtant, Brest ne manque pas d’atouts, rappelés par Olivier Henne, responsable du pôle développement : outre des lieux atypiques (Les Capucins ou Océanopolis et ses soirées de gala face aux aquariums), il cite « les 2 000 lits en centre-ville et un équipement, le Quartz, pouvant accueillir 1 500 personnes ». D’où cette invitation : « Venez faire un congrès vue mer, à pied. »

Comment redémarre l’activité ?

« On a seulement une année réelle d’existence », rappelle Olivier Henne, allusion au Covid qui a mis un coup d’arrêt à tous ces évènements. Il faut donc relancer la machine et multiplier les occasions de faire connaître la destination, comme récemment, à Deauville, ou « six contacts » ont été noués en vue de l’organisation de futurs congrès, d’ici deux ou trois ans, la durée moyenne d’organisation. Parmi les rendez-vous entérinés, le congrès de la phycologie (science qui étudie les algues) et ses quelque 800 congressistes qui consommeront cinq à six jours en ville, en 2023.

>>> lire la suite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.