Pourquoi l’apprentissage dope l’emploi des jeunes

image_pdfimage_print

Source : Pourquoi l’apprentissage dope l’emploi des jeunes

Après l’annonce, le 27 janvier, de la plus forte baisse du chômage depuis douze ans, 3,1 % en 2019 en France métropolitaine, voici une autre bonne nouvelle sur le front de l’emploi. Qu’ils soient en CAP, bac pro, BTS ou master, les apprentis, ces jeunes qui alternent une formation théorique avec un travail en entreprise, n’ont jamais été aussi nombreux.

En juin 2019, on en dénombrait 458 000, un chiffre en hausse de 8,4 % par rapport à 2018, qui était déjà un excellent cru. Depuis septembre 2018 et le vote de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », le ministère du Travail a enregistré 554 nouvelles demandes de centres de formation (CFA) sur tout le territoire.

En parallèle d’un accès facilité à la formation, via la création d’une appli accessible au plus grand nombre, la réforme a, en effet, pour ambition de multiplier les entrées en apprentissage. La création de CFA par les entreprises a été facilitée et les diplômes qu’ils délivrent sont désormais définis par les branches professionnelles.

>>> lire la suite

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.