Plus de 8 500 passages cet été à l’office de tourisme de Pontivy – Pontivy

image_pdfimage_print

Source : Plus de 8 500 passages cet été à l’office de tourisme de Pontivy – Pontivy

le train touristique le pontivy express est sans conteste le 5883937

Durant la crise sanitaire, le Centre-Bretagne s’impose comme une destination appréciée. Malgré la grisaille estivale, la fréquentation à l’office touristique est au zénith.

    • 12 000 visiteurs en plus

Les élèves ont repris le chemin de l’école jeudi 2 septembre, mais la rentrée ne siffle pas encore la fin de la saison estivale. « Elle se prolonge jusqu’aux Journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre prochains », prévient Gwénola De Araujo, la directrice de l’office de tourisme de Pontivy communauté. Cette période de forte fréquentation, qui a démarré dès le 28 juin avec le passage du Tour de France, pourrait se prolonger à la faveur d’une météo enfin estivale. Mais la grisaille de juillet et août n’a pas détourné les visiteurs du Centre-Bretagne. Ni les contraintes sanitaires. Plus de 8 500 personnes ont embarqué sur la péniche de l’office de tourisme durant ces deux mois, soit 2 000 de plus que l’été dernier. « Nous avons atteint le niveau de 2019 qui était un bon cru », sourit la directrice.

    • 2 La prime au tourisme rural

La tendance observée l’année dernière, lors du premier « été covid », s’est confirmée cette année. « Les gens recherchent de plus en plus le tourisme vert et rural, loin du tourisme de masse. Ils ne souhaitent pas de destination lointaine et se décident souvent au dernier moment. Une fois encore, la Bretagne a su tirer son épingle du jeu et le pays de Pontivy a profité de cette affluence », souligne Gwénola De Araujo. La situation centrale de Pontivy, à proximité du lac de Guerlédan, est également un atout pour les rassemblements familiaux ou amicaux. Autre avantage : l’office de tourisme est répertorié « accueil vélo ». C’est une étape obligée pour les nombreux cyclotouristes arpentant le très réputé canal de Nantes à Brest. « Ils peuvent déposer leurs sacoches à l’office et s’attarder ensuite en ville », explique Morgane Buhr, la chargée de communication.

    • 3 L’atout Napoléon

Même s’ils sont moins nombreux à traverser la Manche cet été, les Britanniques fournissent encore le gros des troupes des visiteurs étrangers, devant les Belges, les Hollandais et les Espagnols. Et les Français ? Ils viennent essentiellement du grand ouest. Étonnamment, les habitants d’Ille-et-Vilaine sont moins nombreux à oser le pays de Pontivy que ceux de Loire-Atlantique ou du Maine-et-Loire. Et cet été, quelques résidents de la cité napoléonienne de La Roche-sur-Yon ont visité Pontivy à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon. « Ce ne sont pas forcément des admirateurs. Ici, nous sommes sur les traces du bâtisseur et non du guerrier », précise la directrice.

    • 4 Le Pontivy express, succès de l’été

Avec plus de 7 000 voyageurs enregistrés depuis le 28 juin, le Pontivy express est sans conteste le succès de l’été. La ligne de train, ouverte le 28 juin, relie en autorail Pontivy à Lambel-Camors deux jours par semaine (le mercredi et le dimanche). Cette nouveauté s’accompagne d’une visite flash de 30 minutes dans le quartier Napoléonien. « C’est un succès inattendu », confie Gwénola De Araujo qui souhaite proposer des arrêts supplémentaires, « pourquoi pas jusqu’à Auray ? », et plus de journées l’été prochain. En attendant, la Micheline restera en service jusqu’au 22 septembre avec un parcours spécial lors du dimanche des Journées du patrimoine. Une boucle gratuite de 30 minutes entre Pontivy et Saint-Nicolas-des-Eaux. « Les premiers arrivés seront les premiers embarqués », annonce la directrice de l’office du tourisme.

>>> lire la suite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.