Monde d’après : « La crise va obliger Airbnb à revoir son modèle »

L’épidémie du Covid-19 et la crise sanitaire et économique qui en découle touche de plein fouet le secteur du Tourisme. Cette période inédite soulève de nombreux questionnements. Le Tourisme doit-il se réinventer ? A quoi ressemblera la nouvelle « normalité » ? Dans cette série d’interviews, TOM.travel s’interroge sur le monde d’après, sujet au cœur du Forum Evora qui se déroulera en novembre prochain. Entretien avec David Lebée CEO et fondateur de Dayuse, au sujet du devenir de la plateforme Airbnb. 
David-Lebeee_CEO_-Dayuse.com_-scaled-2
image_pdfimage_print

Quel est le positionnement d’Airbnb aujourd’hui par rapport aux hôteliers en cette période de crise ?

La situation que nous sommes aujourd’hui en train de vivre est forcement plus favorable aux hôteliers qu’à Airbnb. En effet, cela va leur permettre de récupérer des parts de marché car les hôtels sont, dans l’inconscient collectif, davantage sécurisés sur le plan sanitaire qu’un appartement loué par un particulier. Les hôtels sont des infrastructures qui mettent en place des protocoles de nettoyage obligatoires et vérifiés ce qui donne au consommateur le sentiment d’un lieu plus adapté à son besoin actuel en cette période de crise.

La crise sanitaire du coronavirus va-t-elle rebattre les cartes sur le marché ?

Effectivement ces temps-ci, et durant les prochains mois, nous allons préférer les hôtels aux locations des particuliers. A Singapour par exemple, le gouvernement contrôle chaque ouverture d’établissement, il faut un « passe-droit » pour ouvrir les portes de son hôtel. Vous êtes donc certain en allant y séjourner qu’il répond aux critères sanitaires et de sécurité, contrairement à un appartement Airbnb et ce, même si les hôtes ont des directives.

En réalité, Airbnb n’avait jamais réellement connu de crise auparavant. La plateforme a tout d’abord lancé le concept de locations entre particuliers, puis proposé des expériences puis enfin est venue concurrencer le marché de l’hôtellerie directement avec le rachat de Hotel tonight fin 2018. Cette volonté de diversification était très intelligente mais aujourd’hui nous en observons les limites.

Lire la suite : Monde d’après : « La crise va obliger Airbnb à revoir son modèle »

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.