Mon Parcours : la start-up qui aide les territoires à zapper les GAFA

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
image_pdfimage_print

Source : Mon Parcours : la start-up qui aide les territoires à zapper les GAFA

 

Après huit mois intenses de recherche et développement, la première version a été mise en ligne en partenariat avec l’OT d’APT dans le Luberon. En seulement une dizaine de jours de déploiement et hors-saison, plus de 1 000 utilisateurs ont été enregistrés.

Ainsi près d’un internaute sur sept a basculé sur Mon Parcours, et son interface conçue exclusivement pour la ville du Vaucluse.

“C’est un très bon résultat, sans avoir communiqué dessus, d’autant que 60% des utilisateurs ont entre 18 et 35 ans. Pour information, les personnes qui se rendent à l’OT ne sont pas seulement des vacanciers, mais aussi la population locale,” analyse Nicolas Garcin.

Surtout qu’à termes le déploiement va se faire au niveau départemental, mais aussi d’étendre la solution dans l’ensemble de la région Sud (ex-Paca) pour l’année 2020, puis ajouter de nouveaux services.

Ainsi, la billetterie sera intégrée dans les prochaines semaines, pour réserver sa place dans les musées mais aussi les festivals du territoire, avant de s’occuper de la partie hébergement. Cette nouvelle fonctionnalité sera développée avant l’été 2020, une échéance d’autant plus importante, que le modèle économique de la start-up repose principalement sur le commissionnement des réservations faites sur la plateforme. 

Après avoir eu des fonds européens, de la part de The Camp, un lieu travaillant sur l’innovation à Aix-en-Provence, l’équipe composée de trois personnes travaille pour boucler un financement de la BPI.

Ces sommes permettront d’attaquer dans quelques mois le marché national, de recruter et d’affiner le monitoring afin de mieux connaître les parcours des visiteurs et traiter leur data.

“Avant nous, les entreprises développaient des technologies, mais sans s’attaquer au fond du problème, qu’est la digitalisation des offices de tourisme. Nous souhaitons mener à bien cette tâche, sans ajouter des choses farfelues,” souhaite Nicolas Garcin.

Un vœu pieux à l’heure de l’innovation marketée.

Pierre Bouton

Pierre Bouton

Directeur de la Fédération des Offices de Tourisme de Bretagne. Passionné par le digital et la transformation des structures, il apporte son expertise auprès des OT.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.