L’office du tourisme de Vannes prépare déjà l’arrière-saison

image_pdfimage_print

Source : L’office du tourisme de Vannes prépare déjà l’arrière-saison

Alors que le Morbihan accueille 50 % de ses vacanciers pendant l’été, l’Office de tourisme de l’agglomération de Vannes veut diversifier ses activités. Et attirer les visiteurs dans les mailles de ses filets tout au long de l’année. Elle sort un catalogue pour préparer l’automne 2021.

Un nouveau magazine « automne-hiver » et les sourires du personnel de l’Office de tourisme de Vannes.

À l’Office de tourisme de Vannes (Morbihan), entre deux prospectus bariolés sur une table trônent plusieurs exemplaires du tout premier numéro du nouveau magazine automne-hiver 2021-2022. Pour l’occasion, il est cerclé d’une épaisse bande en laine.

Sur sa couverture, le titre « Magazine de voyage, collection automne/hiver », et en arrière-plan, encore de la laine. « Une manière de valoriser autrement le Morbihan, de sortir de l’imagerie classique », s’enorgueillit le président de l’Office du tourisme golfe du Morbihan Vannes, Arnaud Burel.

Les sports d’hiver dans le Morbihan

Un magazine automne-hiver pour développer, donc, le tourisme d’arrière-saison. « Cette année, notre priorité, c’est de sortir des sentiers battus et mettre en avant les atouts du département pendant les quatre saisons », martèle le maire d’Arzon, Roland Tabart. Quitte à attirer d’autant plus les Bretons, qui représentent 20 % des vacanciers.

Et son collègue, Arnaud Burel, de renchérir : « Oui, désormais, nous osons le dire, les sports d’hiver, cela existe aussi dans le Morbihan. » Guère de pistes de ski escarpées ou de balades dans la poudreuse, mais de la voile, de la marche aquatique, de la plongée, du kayak, du VTT, des randonnées, ou encore d’amples expositions culturelles.

Changement de stratégie

« Il ne s’agit pas de créer de nouveaux sports, mais bien de montrer qu’on peut pratiquer ces activités tout au long de l’année », rappelle, tout sourire, Aline Guiho, la chargée de la communication de l’Office. Au fil du magazine, des doubles pages sur les fêtes illuminées de Noël, sur la chandeleur bretonne, sur un « 14 février » caramélisé, sur les librairies originales du coin. Tout l’enjeu est d’éviter le tourisme de masse en été et de mieux l’équilibrer tout au long de l’année.

Comme le conçoivent les territoires montagneux depuis les années 1980. C’est d’ailleurs en rencontrant le PDG de la marque Rossignol, qu’Arnaud Burel a eu l’envie d’axer la stratégie vannetaise sur le tourisme en toute saison. Quand le leader mondial des sports d’hiver lui glisse : « Le tout ski, c’est fini, mais sans le ski, tout est fini », le président de l’Office du tourisme entend : « Le tout tourisme, c’est fini, mais sans le tourisme, tout est fini. »

>>> lire la suite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.