Les touristes français ne suffiront pas à sauver la saison estivale dans l’Hexagone

Août meilleur que juillet

Pour autant, celle-ci « ne compense pas l’absence de la clientèle internationale et le rebond d’activité ne permet pas d’absorber les pertes du printemps », observe notamment le directeur général du groupement d’hôteliers-restaurateurs indépendants Logis Hôtels , Karim Soleilhavoup. Après une baisse de 6 % du chiffre d’affaires en juillet, il s’attend néanmoins à une hausse d’un peu plus de 4 % pour août, illustrant un sentiment répandu chez les professionnels qu’« août sera meilleur que juillet ».

Selon une étude du cabinet spécialisé MKG, au 23 juillet le taux d’occupation des hôtels ce mois-ci dans l’Hexagone était de près de 54 %, hors Ile-de-France et Paris. Pour son directeur général, Vanguelis Panayotis, « les Français ont opté pour d’autres formes d’hébergements que l’hôtellerie tel que les locations d’appartements ou villas, mais aussi des hébergements plus atypiques ou de niche, tel que les camping-cars ou des lieux insolites. »

Ce que confirme Laurent Dusollier, le directeur général d’ Odalys , numéro deux français de l’hébergement touristique : « la clientèle française a permis de limiter la casse ». « Sur juillet, on est à -15 % par rapport à juillet 2019, et la tendance est à -10 % sur août », précise-t-il.

Lire la suite : Les touristes français ne suffiront pas à sauver la saison estivale dans l’Hexagone

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires