Le secteur touristique s’adapte à la clientèle porteuse de handicap

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
image_pdfimage_print

Source : Le secteur touristique s’adapte à la clientèle porteuse de handicap

Cette semaine, le Comité de tourisme des Iles de Guadeloupe organisait en partenariat avec l’association Tourisme et Handicaps et la DIECCTE, une formation pour des évaluateurs dans le cadre de la labellisation pour la marque « Tourisme ethandicaps ».

Ils étaient nombreux réunis à l’hôtel Arawak ce vendredi matin à l’invitation du Comité de tourisme des Iles de Guadeloupe et de la DIECTE pour découvrir la Marque Tourisme et Handicaps et les modalités pour être labellisés. Des représentants du Parc national, du Jardin botanique de Deshaies, des groupements hôteliers, des gîtes ou structures touristiques.

Cette semaine, le Comité de tourisme des Iles de Guadeloupe organisait en partenariat avec l’association Tourisme et Handicaps et la DIECCTE, une formation pour des évaluateurs. Ces personnes seront habilitées à veiller au respect des critères d’attribution de la marque « Tourisme et Handicap » pour les établissements hôteliers ou touristiques qui souhaitent obtenir ce label.

Thierry Gargar directeur adjoint du CTIG.

Un accueil global 

Annette Masson, présidente de l’association « Tourisme et handicaps » a fait le déplacement en Guadeloupe pour former ces évaluateurs. L’association enregistre une forte demande vers la destination Guadeloupe et elle se réjouit de ce partenariat entamé avec le CTIG et la DIECCTE.

12 millions de personnes sont touchées par un handicap en France. Un public qui a le droit de partir en vacances et veut pouvoir profiter des activités ludiques ettouristiques de manière autonome.

Beaucoup de structures entament une démarche de labellisation  il s’agit d’une approche globale : il faut mettre les accès aux normes mais aussi penser à l’accueil des personnes handicapées quelque soit le type de handicap.

Leur bonne réception dans les hôtels peut passer parfois par la prise en compte de détails comme des serviettes posées à la hauteur des personnes à mobilité réduite dans les chambres, la mise en place d’une table dans un restaurant pour une personne déficiente visuelle ou tout simplement le regard qui est posé sur le client “différent”.

 

Un meilleur accès pour les personnes handicapées guadeloupéennes

La clientèle en situation de handicap pourra profiter de la Guadeloupe de manière autonome.

Ils sont désormais 11 évaluateurs en Guadeloupe, habilités à veiller au respect des critères de la marque “Tourisme et handicaps“. Parmi eux, 4 personnes porteuses de handicap et 6 personnes venues du secteur touristique.

Jean Marie Pilli, président de l’association Handi Défi ,s’investit depuis longtemps pour améliorer l’accessibilité des lieux publics aux personnes handicapées. Son association reçoit beaucoup de demandes concernant la destination, il a donc voulu se former. Selon lui, une meilleure accessibilité sera bénéfique aux touristes porteurs de handicap mais aussi aux personnes handicapées qui, sur le plan local, souhaitent prendre part aux activités touristiques ou ludiques.

 

 

 

Les structures qui souhaitent entamer des démarches de labellisations peuvent désormais se rapprocher des services de l’Etat.

http://www.tourismehandicaps.org/les-labels/

http://guadeloupe.dieccte.gouv.fr/

 

Pierre Bouton

Pierre Bouton

Directeur de la Fédération des Offices de Tourisme de Bretagne. Passionné par le digital et la transformation des structures, il apporte son expertise auprès des OT.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.