Le compte personnel de formation dopé par la crise

image_pdfimage_print

Source : Le compte personnel de formation dopé par la crise

Depuis la fin du mois d’avril, le recours à la formation n’a jamais cessé de progresser. Un enseignement inattendu… La crise a provoqué un sursaut d’intérét des Français pour la formation. Des centaines de milliers de personnes se sont en effet tournées vers leur compte personnel de formation (CPF) qui s’est substitué en 2015 au droit
individuel à la formation (DIP).
Selon nos informations, le minis-tère du Travail a ainsi enregistré plus de 36 000 validations d’inscription à une formation par le biais du CPF chaque semaine de-puis début septembre. Versus 16 000 homologations hebdomadaires les 6 semaines précédant le premier confinement à la mi-mars. En d’autres termes, le recours au CPF a plus que doublé depuis le début de l’année.

«Nous avons constaté un véritable attrait pour la formation en sortie de confinement, confirme l’entourage d’Élisabeth Borne. Les Français ont compris que faire évoluer leurs compétences – ou en acquérir – est un atout pour lutter contre le chômage.. Un
attrait accentué par le récent renforcement du dispositif. Depuis le 1r septembre, les employeurs peuvent abonder le compte CPF de leurs salariés ; et Pôle emploi peut
en faire de même pour les chômeurs qui n’ont pas assez de cré-dits pour financer leur formation.
Une nouveauté qui, mécanique-ment, a incité les Français à se
tourner vers la formation. Résultat, la rue de Grenelle, qui s’attendait au pire, est littéralement aux anges. A la mi -mars, l’accès à la formation avait été drastiquement
freiné du fait du ralentissement brutal de l’activité, avec notamment la fermeture des centres et des organismes de formation.

>> lire la suite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.