L’automatisation du tourisme est-elle un risque pour le renouvellement des emplois ?

image_pdfimage_print

@Josh Redd C’est bientôt la rentrée, notamment celle des écoles et universités qui proposent de nombreux programmes et diplômes pour former les futurs professionnels du tourisme. En parallèle, nous assistons au développement des technologies et de l’automatisation qui impliquent de substituer les machines au travail de l’homme.

Vers une automatisation de l’intelligence humaine

Faciliter. L’automatisation s’est d’abord imposée à travers les recherches de la mécanique en domptant les éléments pour augmenter ou remplacer la force humaine. Le résultat, sous forme d’automates, a permis de gagner en productivité et en qualité de vie. L’automatisation se positionne alors comme la complémentarité entre l’homme et la machine et devient synonyme d’innovation.

Reproduire. À partir des années 1970, on assiste à une convergence du développement des technologies mécaniques avec l’essor des technologies informatiques qui se diffusent du secteur de l’industrie à celui des services (Conseil d’orientation pour l’emploi, 2017). Aujourd’hui cette mécanique s’est accommodée de cette technologie pour créer des robots et/ou des intelligences artificielles. L’automatisation tente alors de reproduire les capacités de l’homme dans sa globalité, autant dans sa force physique que dans ses capacités intellectuelles. Par exemple, les véhicules autonomes disposent d’une part mécanique et électronique pour transporter la structure et d’une part d’intelligence artificielle pour conduire et appréhender son environnement. De ce fait, l’automatisation ne se positionne plus uniquement comme un outil qui accompagne nos quotidiens mais comme une dynamique qui reconstitue notre présence.

Supplanter. Pour demain, Bot & al (2018) identifient dans l’évolution des sociétés un basculement dans l’appréhension et l’usage des machines, en passant d’une utopie où la machine libérerait l’homme du travail à celle d’un fantasme où la survie par le numérique est synonyme de vie éternelle. Le développement technologique contribue à prolonger notre confort et donc à prolonger nos expériences de vie en mutualisant le corps humain et les technologies (Ghost in the Shell, Sanders, 2017). L’automatisation accompagne nos prises de décisions (Jarvis dans Iron Man) vient influencer nos volontés (Minority report, Spielberg, 2002) et parfois, ne nécessite plus d’interactions humaines pour agir et communiquer (Her, Jonze, 2014).

Lire la suite : L’automatisation du tourisme est-elle un risque pour le renouvellement des emplois ?

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.