« Il faut écouter les Millennials car ce sont eux qui construiront le Tourisme de demain »

image_pdfimage_print

Les participants de la table-ronde animée par Ian Taylor, Executive Editor, Travel Weekly Ce matin, l’avant-première virtuelle du forum A World For Travel a rassemblé des intervenants de haut niveau. Une table-ronde dédiée au regard des jeunes sur la transformation du Tourisme a été l’occasion d’aborder la question du développement durable.

Le sujet de l’impact écologique du Tourisme a été au cœur des échanges lors de l’avant-première virtuelle du forum A World For Travel. Mike Horn, le célèbre aventurier, a notamment appelé la population à aller découvrir les contrées qui l’entourent. « Dream big, don’t dream small », a-t-il déclaré en visioconférence en s’adressant aux professionnels du Tourisme. Selon lui, il faut davantage investir dans l’économie locale. Il s’agit de voyager moins, mais de voyager mieux. Et cela passe par la réduction du Tourisme de masse.

Une idée reprise par le panel des Millennials lors d’une table-ronde sur le Tourisme de demain. « Il faut repenser le Tourisme en intégrant l’aspect écologique », a déclaré Isaure Delom, Activiste du voyage alternatif. Pour promouvoir le cyclotourisme, la jeune fille a enfourché son vélo dimanche 11 octobre pour 1790km jusqu’à Evora. Un voyage malheureusement écourté à cause du contexte sanitaire et du report du forum en mai 2021. Mais ses convictions restent, elles, bien présentes : « Il faut repenser les moyens de transport pour construire des expériences écologiques durables », a-t-elle ajouté. Avec son association portugaise Rota Vicentina, Marta Cabral veut avoir un impact positif en voyageant, pas négatif. Pour cela, les initiatives doivent être locales, mais aussi plus globales selon elle. « Innover est en effet un défi global », a complété Frédéric Lizée, spécialiste du Tourisme et Mobilisateur de jeunesse.

Le développement durable n’est pas une tendance

Comment créer un Tourisme plus durable ? En travaillant avec les territoires selon Marta Cabral. « Aujourd’hui, lorsque l’on parle de durable, on parle de local. Mais nous ne maîtrisons pas encore ce qui se passe localement dans les destinations », explique-t-elle. Autrement dit, il faut que la réorganisation vienne par le haut et non pas le bas pour créer un mouvement plus important. « Le secteur doit généraliser les offres durables jusqu’à ce que ça devienne la norme », a continué Isaure Delom. Le changement doit venir de trois entités selon Frédéric Lizée : des professionnels du Tourisme, des institutions et des clients eux-mêmes.

C’est donc un changement profond qu’il faut opérer, une réorganisation même du système en place. « Le développement durable n’est pas une tendance. Cela ne doit pas être un slogan marketing », a appuyé Marta Cabral. Qui mieux alors que la nouvelle génération pour fonder de nouvelles bases au Tourisme ? « Il faut écouter les Millennials car ce sont eux qui construiront le Tourisme de demain ». C’est pourquoi le mobilisateur de jeunesse a créé le #NewExplorerChallenge. Une initiative pour inviter les étudiants à réfléchir à l’évolution du voyage aventure durable tout en se dépassant sportivement.

Source : « Il faut écouter les Millennials car ce sont eux qui construiront le Tourisme de demain »

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.