En 2020, 100% des touristes seront partis

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
image_pdfimage_print

 

Source : En 2020, 100% des touristes seront partis

Ah qu’il est bon de tourner la page d’une année et d’une décennie. On repart tout neuf. C’est chouette le matin du 1er janvier. On vient juste de quitter ses amis mais c’était déjà l’an dernier, une autre décennie. Et ce premier jour de notre nouvelle révolution autour du soleil est propice à s’interroger sur les tendances du moment et celles à venir. Bon, la décennie qui s’ouvre vaut son pesant d’incertitudes, mais le monde est résilient si l’on en croit les écrits qui nous rappellent que la moitié de la population européenne est morte de la peste au Moyen-Age (on est toujours là, très nombreux et désormais on étudie tout, absolument tout avec des moyens considérables : je vous recommande ce livre documenté et drôlatique, Pyschologiede la connerie, pour libérer vos tensions du mois de Janus, un dieu à deux têtes, l’une regardant vers l’arrière et l’autre vers l’avant, le mois qui lui était consacré, januarius mensis, marquant le passage d’une année à l’autre). Je ne vous ai pas perdu ? Et fait intéressant au passage, les vagues suivantes de peste auront eu pour origine une variation climatique (tiens tiens) et seront arrivés d’Asie par les ports. Bref, j’en viens au fait touristique.

Prospective dans le rétroviseur

J’ai repris un formidable rapport, Le tourisme des années 2020, édité par le Conseil National du Tourisme et le Secrétaire d’Etat chargé (énumération)… et du tourisme, publié voilà une dizaine d’années. Il constituait une forme de suite au rapport Réinventer les vacances : la nouvelle galaxie du tourisme réalisé par le Commissariat Général du Plan en 1998. Les premières pages relues dix ans plus tard sont passionnantes car proches de la réalité d’aujourd’hui. En voici un extrait.

En guise de préambule : Mes vacances en 2020, Paris, le 6 août 2020. Nicolas, Marianne, et leurs deux enfants, ont décidé cette année de partir en vacances dans un nouveau Resort écologique sur le littoral Nord de la France, recyclage de l’eau et del’énergie garantis. En cette année 2020, avec le réchauffement climatique (la température moyenne a progressé de 1,5° depuis le début des années 2000 alors qu’elle avait progressé de 0,6° au cours du XXe siècle), les différences de température, et les avantages climatiques du Sud ne sont plus déterminants. Du coup, le sud semble avoir perdu le monopole des vacances estivales. Depuis la réduction drastique des vols courts et moyens courriers, les annonces répétées du déclin des réserves de pétrole, et les incitations à limiter les déplacements en voiture avec la mise en place de la Carte Carbone, la famille ne se déplace plus qu’avec des Renault H2 qui fonctionnent uniquement à l’hydrogène ou en TGV, pour participer, affirme Marianne, à la réduction des émanations de CO2. Et d’ailleurs, elle a vendu, il y a trois ans, sa voiture personnelle au profit d’un abonnement à un service de voitures propres en temps partagé. Elle a aussi l’intention d’être plus vigilante que l’année dernière afin de ne plus dépasser son capital de points de pollution.

Tout est là ! L’importance écologique, le flyskam, le retour du train, le covoiturage et l’abonnement aux moyens de mobilité. Le vocabulaire a changé :>>>>>>> Lire la suite

Pierre Bouton

Pierre Bouton

Directeur de la Fédération des Offices de Tourisme de Bretagne. Passionné par le digital et la transformation des structures, il apporte son expertise auprès des OT.

Derniers articles

L’actualité disponible 7 jours / 7

OTB vous propose tous les mercredis une veille sectorielle réalisée par l’équipe et nos partenaires. Elle a pour objectif de nourrir la vision prospective des

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.