Crise sanitaire : adopter une stratégie à deux ans

image_pdfimage_print

Si je partage le sentiment général des responsables d’organismes de gestion de destination (offices de tourisme, ADT, CRT) tel que je le ressens ces dernières semaines, cela tiendrait en quelques mots “ce n’est pas simple…” C’est sur que ce nouveau reconfinement a douché l’espoir d’une sortie de crise certes lente, mais progressive.

C’est sur que ce nouveau reconfinement a douché l’espoir d’une sortie de crise certes lente, mais progressive. Cet arrêt supplémentaire de l’économie touristique, à l’aube d’une saison d’hiver, n’est pas de bonne augure. Surtout que nos divers scientifiques nous annoncent une série de vagues, et donc de stop and go sur les mesures sanitaires. Vous me direz “qu’y connaissent-ils, ces fameux scientifiques?” En fait, un peu plus que vous et moi, sans doute, mais un fait est avéré : personne ne connaît vraiment l’issue de cette crise sanitaire. C’est ce qui fait de la situation un jour gris sans fin… Difficile dans cette ambiance-là de faire des prédictions fiables sur ‘”l’après Covid”. On n’en connaît même pas la date, de ce fameux “après-covid”! Dans six mois, un an, ou plus? Première difficulté donc : on ne connaît pas la date de sortie de crise

Mais en même temps que dans chaque destination, on s’interroge sur la fameuse “fin”, il y a, pour chacune de ces destinations, des saisons à préparer. Pour de nombreux territoires, si on regarde ce qui s’est passé durant l’été 2020, on peut s’attendre à de belles fréquentations pour la prochaine saison. Si, toutefois, il n’y a pas de mesures supplémentaires au moment des départs en vacances… Ce que se disent actuellement les territoires de montagne. Ce “si toutefois” résume à lui seul la deuxième difficulté : faire des prévisions fiables d’activité même durant la période COVID…

Finalement de quoi est-on sûr?

Heureusement il subsiste quand même quelques certitudes avec cette crise étrange.

La première de ces certitudes, c’est que l’activité touristique de demain ne sera pas celle d’hier. On sait maintenant que l’on ne reviendra pas en totalité à un modèle ancien. Parce que de nouvelles habitudes de consommation ont été prises, parce que le produit touristique évoluera. Qui peut imaginer par exemple que les congrès internationaux se déroulent exactement de la même manière à la fin du covid?…

Lire la suite : Crise sanitaire : adopter une stratégie à deux ans

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.