Comment penser le futur du tourisme dans une société inégalitaire ?

image_pdfimage_print

Source : Comment penser le futur du tourisme dans une société inégalitaire ?

comment penser le futur du tourisme dans une societe inegalitaire

Inondation historique à New York, pics de chaleur atteignant les 47°c en Espagne, invasion de criquets en Afrique de l’Est, glissement de terrain au Japon… Pendant que les catastrophes climatiques ravageaient la planète cet été  et que pour la première fois depuis 3 décennies le taux de pauvreté est en augmentation dû aux conséquences de la crise sanitaire du Covid-19, nous assistions à de nouveaux progrès atteignant les étoiles dans l’industrie touristique avec notamment le décollage imminent de plusieurs millionnaires dans l’espace. Une crise sanitaire oui, mais également une crise sociale, et le tourisme est un excellent miroir de cette société inégalitaire, encore plus marquée que jamais. Alors que l’on est en train de penser au futur, vers où allons-nous ? Éco-conscience ou égo-progrès ?

Covid-19 : une inégalité de plus en plus marquée

Le monde s’est littéralement arrêté, mais les inégalités elles, se sont accélérées et amplifiées. Cette crise sanitaire a été le témoin de la division de notre société, entre ceux qui ont pu souffler et ceux qui se sont serrés la ceinture, ceux qui se sont enrichis et ceux qui ont tout perdu. Une réalité sévère à laquelle la résilience et la solidarité sont promues dans l’espoir de récupérer de cette crise mondiale.

Entre les différents conflits, les catastrophes climatiques ainsi que les conséquences économiques et sanitaires de la pandémie du Covid-19, nous assistons aujourd’hui à une superposition des crises qui nous amène à des scénarios dits catastrophiques tant au niveau économique, politico-social que environnemental.

Selon un rapport de la World Bank Group, le nombre de nouveaux pauvres attribuable à la pandémie de COVID-19 en 2020 se situera entre 119 et 124 millions de personnes. Et pendant ce temps-là, près de 50 000 clients potentiels sont prêts à dépenser au minimum 200 000 dollars pour un tour dans l’espace. Au même titre alarmiste que les catastrophes climatiques se multiplient de plus en plus et que les pays sont invités à adopter de mesures préventives et réparatrices, nous constatons qu’une seule société privée émet plus d’émissions CO² pour envoyer 4 personnes à observer notre planète en apesanteur pendant 10 minutes, qu’un milliard de personnes en situation de pauvreté dans toute leur vie. Le tourisme, notamment le tourisme spatial, serait-il un véritable miroir de ces extravagances inégalitaires ?

Le tourisme comme miroir de la société

Notre société creuse de plus en plus les écarts entre les différentes classes sociales, entraînant des conflits d’intérêt et des centres d’intérêt tout aussi diverses. Et cela se reflète explicitement dans le tourisme, tant du côté de l’offre que de la demande. Le nombre de touristes inscrivant leur consommation touristique dans une logique de développement durable augmente de plus en plus, face à une certaine prise de conscience environnementale et sociale, en parallèle avec la croissance d’initiatives et de projets allant dans la même direction.

>>> lire la suite

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.