Arzon : le tourisme, une arme à double tranchant ?

image_pdfimage_print

Source : Arzon : le tourisme, une arme à double tranchant ?

Arzon aurait-elle eu la même destinée si elle n’avait pas connu un tel essor touristique ? Sans doute pas. Aujourd’hui, la commune s’est forgée une splendide renommée dans le monde du nautisme et voit tomber chaque année dans son escarcelle 1,50 M€ de taxe de séjour, ce qui en fait le deuxième contributeur de l’agglo après Vannes. Des Arzonnais ont réalisé, il y a quelques années, des affaires en or en vendant du terrain constructible à des parisiens en quête de résidence secondaire et le commerce a pu surfer sur la vague touristique. Une vague aux allures de tsunami aux yeux de certains autochtones qui craignent de voir leur commune… perdre son âme.

Cher Immobilier…

Car Arzon compte 45 000 habitants l’été contre un peu plus de 2 000 l’hiver. Soit près de 4 500 résidences secondaires contre 560 résidences principales. Un ratio vertigineux de 80 % de résidences secondaires dénoncé par des tags sur les murs fin 2019 ! Plus que Carnac et Quiberon ! Le revers de la pièce ? L’immobilier devenu inaccessible avec un prix médian de vente de 345 000 € pour une maison de 100 m² et un prix médian de 480 € le m² de terrain constructible, soit une hausse de 36 % par rapport à l’année dernière. Le marché fait-il la part belle aux promoteurs ? C’est l’avis de certains Arzonnais qui craignent que l’on ne défigure leur commune. Un marché qui devient inaccessible aux jeunes actifs et familles contraints de s’éloigner du littoral.

>> lire la suite

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Derniers articles

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée à l’industrie du tourisme.