17% des Français envisagent de séjourner en Bretagne en mai

17% des Français envisagent de séjourner en Bretagne en mai : les professionnels bretons prêts à accueillir les voyageurs

image_pdfimage_print

La fin du 3ème confinement et le calendrier gouvernemental, offrent, de nouveau, aux Français la possibilité de se déplacer sur l’ensemble du territoire, dans le respect des contraintes du couvre-feu. L’envie d’évasion reste intacte et forte : 45% d’entre eux affirment aujourd’hui avoir l’intention de partir en week-ends et/ou vacances au cours du mois de mai.

 Après un mois d’avril compliqué où moins de 40 % des professionnels du tourisme sont restés ouverts, et où la fréquentation a reculé de près de 55 % par rapport à 2019, ces chiffres sont très encourageants. Ils avoisinent ceux de mai 2019 et peuvent encore être confortés par la part des indécis qui représente aujourd’hui 14% des Français.

 Avec un déconfinement tout frais et l’absence de pont au 8 mai, les week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte seront très plébiscités (respectivement 58 % et 51% des intentions de départ), certains ayant même prévu de partir plus d’une fois dans le mois (1,7 séjour en moyenne), soit, toujours en moyenne, près de 7 nuits en dehors de leur domicile. En Bretagne, les professionnels bretons ne s’y sont pas trompés et sont préparés, à cette reprise tant attendue, pour accueillir les visiteurs. Ainsi, 3 professionnels bretons sur 5 seront ouverts pour l’Ascension et 85 % d’ici le 8 juin, selon le calendrier de déconfinement annoncé par le gouvernement.

 Cette année encore, 95% des séjours seront franco-français, principalement sur le littoral ou à la campagne. A l’instar de l’an passé, les destinations de proximité seront privilégiées. Parmi les Français déjà décidés à partir, 17% envisagent de séjourner en Bretagne au cours du mois de mai. Principaux bassins émetteurs pour notre région, 55% des Parisiens et 43% des habitants du Nord-Ouest ont l’intention de s’offrir un break en mai. Le mois sera aussi l’occasion de renouer avec ses proches. Ainsi, près de 30 % des séjours se dérouleront chez des proches ou des amis quand 25 % concerneront l’hôtellerie et 16% les locations de vacances, soit 3 séjours sur 5 en hébergement marchand.

Encore un chiffre de bon augure qui nuance la période de début mai pendant laquelle les professionnels du tourisme breton affichaient des niveaux de réservations timides. Mais les dernières annonces gouvernementales ont rassuré les Français et, 72 % des professionnels bretons notaient déjà une reprise vigoureuse des réservations.

 Et les non partants ? 41% des Français n’ont pas prévu de partir au cours du mois de mai, ce qui s’explique principalement par le manque de moyens financiers (58% des non partants). Cependant, 22% des Français ne partent pas en mai en raison de congés planifiés à une autre période et 20% car ils n’en éprouvent pas le besoin.

La Bretagne, parmi les destinations prisées de l’été ?

 D’après l’enquête réalisée, à ce jour 72 % des Français ont prévu de partir en vacances au cours de l’été. Pour 19 % d’entre eux, la destination de séjour n’est pas arrêtée mais 68 % prévoient d’ores et déjà de séjourner en France. La Bretagne figure toujours parmi les destinations envisagées, et devrait attirer 9% des Français ayant l’intention de partir en vacances au cours de l’été.

 Dans un contexte sanitaire toujours instable, les Français devront de nouveau adapter leurs projets de vacances ou week-ends cette année. Ainsi, 90 % des Français ont besoin de réassurance, de flexibilité et se montreront vigilants sur les démarches sanitaires mises en œuvre, 89 % privilégieront les destinations françaises pour leurs week-ends ou séjours en 2021 et 83 % choisiront un hébergement annulable facilement et gratuitement en dernière minute.

Si la majorité des Français n’a pas prévu de réduire son budget vacances, ni la durée de ses séjours, les réservations de dernière minute restent la norme. Un phénomène qui se confirme au regard des niveaux de réservation des professionnels bretons, en deçà de ce qui est habituellement constaté à cette période pour 70 % d’entre eux. Ceux-ci restent toutefois confiants pour la saison, et constatent, conformément aux intentions de départ des Français, une part de la clientèle de proximité en augmentation.

 >> Lien vers l’enquête : ici

 Méthodologie

Enquête en ligne auprès de 4 000 Français représentatif de la population Française en termes de sexe, âge, PCS, région de résidence, du 3 au 7 mai 2021.
Source : Intention de départ des Français – Mai 2021 – ADN Tourisme – 13 CRT Métropolitains / Terrain d’enquête : Dynata / Exploitation : CRT Bretagne.

Enquête en ligne du 30 avril au 7 mai 2021 auprès de 11 000 professionnels bretons (hébergements, loisirs, transports, agences réceptives)
Source : Enquête sur les incidences économiques et sociales de la COVID19 auprès des professionnels bretons – Mai 2021 – CRT Bretagne et ses partenaires bretons / Terrain d’enquête : CRT Bretagne

 Partenaires

ADN tourisme et les 13 Comités régionaux de Tourisme métropolitains

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Veille Tourisme

Recevez chaque semaine notre veille métier et sectorielle dédiée au tourisme.